Qui est Charles de Vilmorin, le nouveau visage de la Fashion Week haute couture ?

Un savoir-faire unique, des pièces théâtrales et une palette infinie de couleurs et motifs, Charles de Vilmorin apporte un nouveau souffle à la mode.

Un univers fantaisiste avec une esthétique féerique. Âgé de 24 ans, le jeune français lance sa marque en plein confinement sur Instagram. Un pari osé, mais qui lui vaudra, moins d’un an après, de figurer dans le très élitiste club de la haute couture à Paris. Sa première collection était composée de bombers et de manteaux oversized, les uns plus colorés que les autres. Avec un joli clin d’oeil à l’iconique Nanas de Niki de Saint Phalle. Sa signature : des motifs, un mélange de couleurs flashy et beaucoup d’imagination.  

Une Fashion Week digitale

Depuis deux saisons, les maisons de couture doivent se réinventer pour proposer des formats numériques. Les défilés ne sont, malheureusement, plus d’actualité. Pour Charles de Vilmorin,  Instagram est la plateforme qu’il maîtrise le mieux pour dévoiler ses créations. Et il a déjà fait ses preuves avec ! Pour sa première Fashion Week digitale, le jeune créateur explique avoir conçu sa collection en visualisant le rendu sur les images. 

« Ce n’est pas pareil de filmer un vêtement que d’avoir un vêtement qui défile à moins d’un mètre de réelles personnes. »

Toujours dans un style que lui seul maîtrise, Charles de Vilmorin a peint à la main plusieurs tissus de sa collection en utilisant des acryliques et encres de Chine. Le choix des couleurs et son coup de pinceau apportent un nouveau genre dans le monde de la mode. 

Fleurs, papillons et body painting, les silhouettes présentes dans la vidéo sont ludiques. Un univers fantaisiste enveloppe la collection. Sa muse et amie, Anaelle Postollec, pose en pièce emblématique de la collection couture: une robe cintrée à la taille avec des manches XXL portée sur des cuissards à talons aiguilles aux motifs très vifs. 

Charles De Vilmorin Couture Spring 2021

« J’adore tout ce qui est dramatique, les grandes formes, c’est presque du théâtre, quelque chose d’assez bizarre, un rêve qui a tourné au cauchemar. C’est paradoxal entre toutes ces couleurs et les formes qui sont violentes », confie-t-elle à l’AFP.

Difficile de définir la mode qu’il conçoit. Pouvons-nous qualifier ses créations de psychédéliques ? Pour lui, la haute couture n’est pas nécessairement portable, au contraire. Il est possible de jouer avec les matières, les aspects et les couleurs pour « exprimer quelque chose ». Le jeune prodige connaît une ascension charmante dans le milieu. Et, dès que la vie reprendra normalement, Charles de Vilmorin nous accueillera avec des pièces hautes en couleur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s