5 expositions mode à voir

Alors que la semaine de la haute couture vient de débuter, pourquoi ne pas évoquer les cinq expositions mode à voir. Grand créateur, excentrique, la haute joaillerie ou la référence mode, il y en a pour tous les goûts.

Harper’s Bazaar

Le célèbre magazine Harper’s Bazaar prend place au Musée des Arts Décoratifs pour revenir sur 150 ans de mode. Cette grande rétrospective réunit collection de mode et de textile avec articles et photographies du magazine dans 1 500 m2. Lancé en 1867, Harper’s Bazaar est la référence mode. Les magazines traitent des tendances depuis des années. Avant les pages étaient composées d’illustration, puis de grands noms de la photographie comme Peter Lindberg et Richard Avedon ont illustré la mode à travers leurs objectifs. L’exposition met aussi en lumière les rédactrices en chef, celle qui font ou défont la mode : Diane Vreeland, Carmel Show ou Alexey Brodovitch et Glenda Bailey, l’actuelle.

Jusqu’au 3 janvier au 107 rue de Rivoli.

Christian Dior, itinéraire d’un couturier

Direction Granville au bord des plages de Normandie. La maison d’enfance de Christian Dior ouvre ses portes pour nous faire découvrir l’histoire d’une grande figure de la mode. La villa Les Rhumbs qui a vu grandir le prodige livre désormais les secrets de son succès immédiat en 1947. Cette exposition retrace à la fois sa vie, ses collections mythiques avec environ 100 modèles et accessoires de haute couture exposés, mais aussi l’époque d’après-guerre. Chaque pièce de la villa vient agrémenter le souvenir du couturier. Des photographies illustrent sa vie, celle avec sa famille témoigne de son insouciance. Alors que d’autres prises par Willy Maywald ou Emile Savitry mettent en lumière la fraîcheur et la féminité de ses collections. Pour la première fois, les robes Agnès (1955) et Papillon Jaune (1951) sont exposées à cette occasion. La visite se poursuit dans les jardins, à l’origine de son inspiration pour les fleurs, pour ainsi se clore dans l’atelier de haute couture.

Du 1er juillet au 3 janvier 2021, Musée Christian Dior, 1 Rue d’Estouteville, 50400 Granville

Van Cleef & Arpels: Pierres précieuses, des minéraux aux bijoux

Au Jardin des Plantes, 800 minéraux, gemmes, objets d’art et créations joaillières illuminent les lieux. Le joaillier français, Van Cleef & Arpels, s’associe au muséum national d’Histoire naturelle pour présenter une exposition sur le processus de formation des minéraux, la création des émeraudes, saphirs et autres turquoises. De nombreux objets d’art et bijoux datant de la préhistoire sont exposés pour illustrer la fascination des Hommes pour les pierres précieuses. 300 créations joaillières de la Maison Van Cleef & Arpels embellissent l’exposition.

Du 16 septembre au 14 juin 2021, Grande Galerie de l’Evolution, 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire 75005 Paris

Christian Louboutin, l’Exhibitionniste

Depuis son enfance Christian Louboutin est un habitué du Palais de la Porte Dorée. Plus jeune, il y puise son inspiration. Le soulier Maquereau, réalisé en cuir métallisé est un clin d’oeil aux poissons de l‘Aquarium Tropical. La semelle rouge est inspirée d’un panneau d’interdiction affiché à l’intérieur des lieux. Rien d’étonnant que le Palais de la Porte Dorée accueille l’univers décalé et fascinant du célèbre Christian Louboutin. Une large sélection de souliers est exposée dans des décors renversants. Plusieurs projets inédits avec des artistes tels que David Lynch, Whitaker Malem ou encore Imran Qureshi s’immiscent au fil de la visite.

Du 16 juin au 3 janvier 2021, Le Palais de la Porte Dorée, 293 Avenue Daumesnil, 75012 Paris 12

Thierry Mugler : Couturissime

Thierry Mugler vient déposer ses valises au Musée des Arts Décoratifs en octobre pour une exposition très attendue. Celui qu’on admire pour ces créations plus spectaculaires les unes que les autres réunit pour l’occasion 140 tenues, dont sa Chimère et sa femme robot futuriste. L’exposition conçue comme un opéra en six actes revisite les créations et collaborations du couturier au travers de mises en scène spectaculaires. Au-delà de haute couture, des vidéos, des extraits de films, des ébauches inédites habillent le musée. Des centaines d’imprimés rares réalisés par les plus grands photographes de mode et artistes, Guy Bourdin, Jean-Paul Goude ou Karl Lagerfeld sont dévoilés.

Du 22 octobre 2020, Musée des Arts Décoratifs de Paris, 107 rue de Rivoli, 75001 Paris.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s