Comment la mode se mobilise dans la lutte contre le covid-19 ?

Les grands noms du luxe se mobilisent pour venir en aide face à l’épidémie du Covid-19. Des maisons de mode contribuent à leur manière, notamment avec des dons de plusieurs millions d’euros. Mais pas seulement : masques chirurgicaux, gels hydroalcooliques… Chacun donne de sa personne pour enrayer la pandémie.

Les donations des grands noms du luxe se multiplient. Certains réquisitionnent leurs sites de productions, comme le géant du luxe LVMH, pour produire des gels hydroalcooliques à destination des hôpitaux français. Les maisons de luxe, appartenant au groupe Kering, s’activent pour lutter contre la pénurie de masques. Saint Laurent et Balenciaga se lancent dans la fabrication de trois millions de masques chirurgicaux. Quant à la maison Gucci, fleuron italien de Kering, elle s’engage à fournir 55 000 blouses pour le personnel soignant et 1,1 million de masques destinés à l’Italie, le pays européen le plus affecté. Les époux Prada ont fait une donation aux deux unités de soins intensifs et de réanimations pour tous les hôpitaux de Milan : Vittore Buzzi, Sacco et San Raffaele. Moncler suit le pas en signant un chèque de 10 millions d’euros pour la construction d’un hôpital avec 400 unités de soins intensifs.

Ba&sh s’engage chaque année pour soutenir une association. Cette année, la lutte contre le Covid-19 est à l’origine de leur action. Un de leurs stylistes a imaginé un t-shirt dont 25% des bénéfices des ventes seront reversés à de nombreuses associations à travers le monde. La griffe de vêtement Sézane prévoit de verser 10% des bénéfices des ventes de sa nouvelle collection aux fonds d’aide d’urgence pour la fondation d’hôpitaux en France. La marque Zadig&Voltaire suit le mouvement en reversant 20 % de ces bénéfices. «Il nous semble primordial de soutenir le travail et la Fondation des Hôpitaux de Paris et de France qui aide concrètement tout le personnel soignant dans leur quotidien et l’accomplissement de leurs missions», ont indiqué la griffe et sa directrice artistique, Cecilia Bönström.

À la recherche d’un vaccin…

Des dirigeants de luxe décident d’apporter une aide financière à la science pour trouver un remède contre le Covid-19. Dolce&Gabbana finance une étude scientifique menée par le professeur Alberto Mantovani. “Soutenir la recherche scientifique est pour nous un devoir moral et nous espérons que notre contribution pourra aider à résoudre ce problème dramatique”, expliquent dans un communiqué Domenico Dolce et Stefano Gabbana. La griffe de joaillerie, Bulgari, soutient l’institut Lazzaro Spallanzani de Rome, l’un des premiers établissements italiens à avoir isolé la séquence génétique du Covid-19. Le montant de la donation reste secret.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s