Fashion Week de Milan : l’heure du bilan a sonné

La Fashion week de Milan vient de passer le flambeau à celle de Paris. Contrairement à l’année passée, de nombreuses marques ont présenté leurs collections. Une semaine riche en mode. 

Les yeux aiguisés de la mode sont tournés vers Milan. Les griffes ont présenté les tendances hommes de la saison automne-hiver 2020-2021. Cette fois-ci la fashion week a joué les prolongations. 77 collections ont été dévoilées. 

La maison Dsquared2, créée par les jumeaux canadiens Dean et Dans Catten, a ouvert la semaine. À l’occasion de son 25e anniversaire, leur collection s’inspire de l’univers cow-boys. Leur ADN : le cuir et le denim. Sur les airs de « We are family », chantés par this des Sister Sledge, les mannequins défilent vêtus de chemises à carreaux, de jeans ou pantalon en cuir avec des longues franges. Pendant le show, une rétrospective photo a rendu hommage au travail des frères. 

Les fashionistas ont ensuite assisté au défilé de Ermenegildo Zegna. Les tops défilaient au milieu de milliers de rubans issus de rebuts de tissus de la marque. Une oeuvre signée de l’artiste Anne Patterson. Un clin d’oeil témoignant de l’engagement de la marque vers un développement plus durable. « 50% de cette collection est faite à partir de tissus recyclés », a expliqué à l’AFP le directeur artistique de Zegna, Alessandro Sartori.

Les poids-lourds des maisons de haute-couture étaient également présent pour l’évènement. Dolce & Gabbana, qui d’habitude défile hors calendrier, rend hommage aux vieux métiers en passant du barbier au berger. Certains mannequins ont défilé avec des agneaux dans les bras. Cette collection revient aux sources, au terroir. Les énormes pulls et écharpes en laine sont les indispensables. Le velours côtelé se retrouve sur les vestes et pantalons. Le directeur artistique, Alessandro dell’Acqua qualifie son défilé d’ «un nouvel érotisme naturel». 

La ligne Emporio, de Giorgio Armani, est en tissus recyclés. Une conscience davantage présente dans le monde de la mode. «Il faut sauvegarder le monde et la vie des futures générations», a expliqué le vétéran de la mode italienne devant la presse. Il baptise sa capsule R-EA pour «Recycling-Emporio Armani». La collection  orientée sportswear est mixte. Le créateur joue des volumes faits à partir de matériaux recyclés, de denim régénéré, de laine et de coton biologique. Le slogan de la collection est «I’m saying yes to recycling» («Je dis oui au recyclage»).

Silvia Venturini Fendi réinvente les basiques de Fendi. Lors de cette Fashion Week, la maison de haute couture présente sa collaboration avec Anrealage pour des vêtements qui réagissent à la lumière. La griffe reprend un ancien logo F, issu des archives des années 70, pour le décliner comme l’imprimé phare de la collection. Un logo présent sur des pièces au style hybride, des manteaux ou vestes qui se dézippent, des pantalons qui prennent l’allure de jupe … Une nouvelle paire de sneakers signée Sébastien Jondeau, estampillée de l’iconique F montante sur la jambe ont attiré les regards. 

La maison historique Prada a également présenté une mise à jour du Cloudbust, les fameuses baskets iconiques de 2017. Elle a le même coloris futuriste en matière caoutchouc. La collection est axée sur la formalité et la couture, avec les touches surréalistes de Miuccia Prada.

Cette Fashion Week s’est clôt aujourd’hui, laissant la capitale parisienne prendre la relève. Sankuanz et Rhude lancent la semaine de la mode. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s