Impact, l’évènement mode éco-responsable

Du 6 au 9 septembre, Porte de Versailles, avait lieu l’évènement Impact, en collaboration avec Who’s Next. L’engagement, la traçabilité, la transparence, l’environnement et le savoir-faire sont les mots clés de cet évènement dédié à la mode engagée. La devise étant « Act Now For Positive Fashion ». Ce salon regroupe différents acteurs de la mode, qu’ils soient engagés pour l’environnement ou dans le social, tous ont un rôle dans l’avenir du textile.

Lors du premier opening talk, le gérant du salon, Frédéric Maus, s’est exprimé sur la création d’Impact. : « Il s’agit d’une extension du salon Who’s Next, ou du moins Impact représente ce qu’était ce salon lors de sa création. Nous avons vécu la transition technologique, et maintenant la transition écologique. Il faut suivre ce chemin, et mettre les thématiques de l’environnement au coeur de nos priorités. »

L’objectif de ce salon est de faire découvrir au consommateur de nouveau concept qui sont éco-responsables. Un espace était également dédiée à la seconde main avec le concept Crush On, par exemple.

Au programme, différents ateliers pour façonner le cuir, confectionner sa crème hydratante ou apprendre à réaliser des éponges tawashi. Pendant quatre jours, plusieurs acteurs de la mode sont intervenus pour des conférences sur des sujets distincts : La fin de la possession ? / Les nouveaux matériaux responsables / Quand la mode collabore… Une des conférences avait pour thème Pourquoi le consommateur est-il en recherche de transparence ?  Les différentes intervenantes ont expliqué que la transparence était un choix de la marque. Celle-ci ne cache pas leur chiffre de vente, les matières qu’elles utilisent pour développer une relation de confiance avec le consommateur. La représentante de Panafrica, Hélène Lucas, explique qu’il est important de partager les étapes que franchit la marque dans son développement. Pendant que Yasmine Auquie de Rive Droite Paris clame que « personne n’est parfait, il y a forcément des erreurs, mais pourquoi les cacher aux consommateurs ? « 

De nombreuses marques ont installé leur stand dans les différentes allées. Des espaces ont été créés en fonction de thématique : Villa beauté, Trendy, Resortwear Swimwear, What’s up et Inside. Près de 1 400 exposants sont répartis entre le prêt-à-porter, accessoire et décoration. On y retrouve des centaines de marques comme TBS, Respekt, Renee Recycle, Clo…

Les marques sont présentes pour expliquer leur concept, tel que TBS la première chaussure recyclable à l’infini et végan Re-Source. Elle est composée à 70 % de caoutchouc. Leur objectif est d’atteindre les 100 %. Elles seront vendues en 2020 dans des totes bags en tissu recyclé. Une collecte de chaussures usagées s’est tenue sur le salon Who’s Next. Ou encore, la marque Respekt fondée par Bruno Chretien, proposant des tee-shirts et des caleçons fait en coton issu de l’agriculture biologique certifiée GOTS et valorise le travail des ouvriers au Sri Lanka.

D’autres exposants veulent sensibiliser le consommateur en réalisant des pièces à partir de matériaux sans modifications. L’exposition « Ceci n’est pas un déchet » réalisée par Clarissa Acario et Sofia Linares, met en valeur des pièces totalement upcyclées. « La robe poisson est fabriquée à partir de chambre à air, chaque pastille a été cousue à la main. Un travail qui demande beaucoup de patience et de temps. La veste FUXICO valorise l’Artisanat. Cette veste est upcyclée, le principe du fuxico est de réutiliser des chutes de tissus pour créer des cercles en relief un procédé qu’on retrouve au Brésil« , le pays d’origine de la designer. Pour cette exposition, les deux créatrices ont convié le plasticien et photographe Tikriti, qui présentait sa fausse marque faite à partir de déchets de papier dans l’industrie du textile. L’exposition sert à sensibiliser au fait que les déchets sont gratuits, qu’avec il est possible de réaliser du prêt-à-porter. Les pièces ne sont pas destinées à la vente, mais servent à ouvrir un débat sur le circuit de recyclage de matériaux. L’exposition sera à la mairie de Paris le 21 septembre pour la Journée du Patrimoine.

Le salon Impact était l’occasion de rencontrer des personnes impliquées dans la mode éco-responsable. Et ainsi, de réaliser que beaucoup d’initiatives sont mises en place pour contrer la fast fashion.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s