Les chouchous de l’atelier-Rosab

Qui se cache derrière l’atelier Rosab ?

Je m’appelle Tess Ryfa, j’ai 20 ans. Je suis lilloise. J’ai fini mon BTS en communication. Et depuis quelques mois, je me suis lancée dans la confection de chouchou recyclé à partir de draps.

Depuis combien de temps vous intéressez-vous à l’écologie ?

À vrai dire, j’ai commencé à vraiment m’y intéresser cette année. Je suivais des comptes Instagram qui partageaient beaucoup sur le sujet. En me documentant moi-même, j’ai réalisé l’importance des dégâts du fast fashion sur la planète. Depuis, j’ai décidé de passer totalement à la seconde main.

Comment vous est venue l’idée de coudre des chouchous ?

J’ai toujours aimé les travaux manuels. Ma grand-mère m’a appris les bases de la couture. Il y a quelques mois, une amie lui a offert une machine à coudre, ce qui m’a permis de commencer à confectionner des chouchous. Ma grand-mère gardait des cartons remplis de draps, en coton et lin mélangé. Ces draps ont déjà vécu, ils sont doux et agréables à toucher. Je me devais de faire quelques choses avec !

Pourquoi avoir fait des tampons de fruits dessus ?

Les draps étaient blancs, il fallait que je trouve une idée pour les rendre tendance. J’ai une amie qui réalise de l’impression sur tissu et autre support, je l’ai appelée. Elle m’a expliqué la technique et le matériel que je devais me procurer.

@atelier_rosab

Quel est le processus de création ?

Je confectionne les chouchous chez ma grand-mère. J’ai fait un patron type pour que tous les chouchous soient similaires. Pour le tampon des motifs, je l’ai gravé dans de la gomme que j’ai ensuite collée sur du bois. Ensuite, je dois coudre les morceaux de tissus, mettre l’élastique et faire les finitions à la main. Ma grand-mère s’occupe de réaliser la pochette en tulle pour le packaging. Ce n’est vraiment pas compliqué à faire !

Comment vous déterminez la quantité de chouchous que vous allez mettre en vente ?

Je fais tout moi-même et à la main, donc cela demande beaucoup de temps. Au début, je ne faisais pas de précommande. Je réalisais les chouchous et je les vendais. Sauf que certaines personnes souhaitaient un chouchou avec un motif précis, donc j’ai mis en place les précommandes. J’estime que pour 15 chouchous je vais mettre 2 semaines à les confectionner.

Faites-vous des bénéfices ?

Je ne compte pas le temps, je les fais sur mon temps libre. Il me faut environ 2 heures pour en faire un, et un chouchou coûte 10 euros. Donc je me fais un bénéfice, oui !

Avez-vous peur de vous lasser ?

Bien sûr, mais si c’est le cas j’arrête. Ce n’est pas déclaré et je ne vois pas cela comme quelque chose de durable. Pour le moment, cela me fait plaisir de vendre mes créations. 

Atelier-Rosab a collaboré avec Les dessous de Blue, pourquoi ?

J’ai découvert cette marque à la suite d’un poste sponsorisée sur Instagram. Depuis un moment, je cherchais justement une marque qui faisait de la lingerie en France, 100 % fait main. Au début, j’ai acheté ces pièces, une brassière et un tanga. J’ai beaucoup apprécié, j’ai partagé sur mon compte. Elle a gagné 300 followers. Puis, on a discuté ensemble, elle m’a proposé qu’on collabore sur une collection capsule. De là, on s’est rencontré à Paris, on a acheté du tissu, vu que pour le coup il fallait un tissu élastique et neuf pour l’hygiène. Ce n’est pas du recyclage, mais tous est fait à la main, je m’occupe du tissu, et elle des découpes et de la confection des pièces. 

@atelier_rosab

Quels sont les inconvénients lors de la confection des sous-vêtements ?

Le problème est qu’on ne peut pas faire énormément de tailles comme les grandes marques. Les coûts sont excessif, donc on est obligé de faire des doubles tailles, S/M et M/L. Mais pour les filles qui ont une forte poitrine, c’est compliqué, on ne veut pas que les sous-vêtements ne touchent qu’un physique. On a décidé de faire certains ensembles sur mesure.

Le succès est-il au rendez-vous ?

Oui totalement ! Quand j’annonce l’ouverture de la vente des chouchous, en 2 heures les 15 chouchous sont vendus. Les sous-vêtements ont trouvé des acheteuses en 1h30.

Et pour finir, quels sont vos projets futurs ?

Je verrais bien par la suite, pour l’instant je fais ce que j’aime. Je n’ai pas envie de faire les choses à contrecoeur ! 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s