Récit de l’avant-première Moi, Tonya

Moi, Tonya. Cela fait des jours que j’attends cette soirée d’avant-première pour voir le nouveau film de Margot Robbie, où elle y campe à la fois le rôle principal et celui de productrice.

« En 1994, le milieu sportif est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d’avoir planifié et mis à exécution l’agression… » © Allociné

DSC00273.JPG© Pauline – BlondiBrunette

J’arrive une heure à l’avance à l’UGC Normandie, sur les Champs-Elysées. Il est 19h15. Il y a déjà une queue plutôt imposante qui attend devant. Seulement vingt minutes s’écoulent avant que je puisse entrer dans le cinéma de la grande avenue parisienne. Après avoir passé la sécurité, je monte des escaliers et arrive dans une immense salle, appelée la Salle Prestige. J’y trouve étonnement une place en plein milieu du second rang. Je me suis dépêchée comme une dingue pour en avoir une convenable et c’est le jackpot ! L’écran, affichant l’actrice en tenue de patineuse, prend clairement toute la place de la salle en bois poli doré.

Le monde afflue et la séance commence avec une heure de retard. Le réalisateur Graig Gillepsie et Margot Robbie sont coincés dans le trafic, après être passés sur le plateau de l’émission Quotidien. Toute la salle s’impatiente et prononce le nom de la somptueuse. A 22h00, le président directeur général de la société de distribution Mars Film, Stéphane Célérier se présente sur la scénette afin de présenter « un film miraculeux qu’on adore, qu’on aime beaucoup ». A noter que le film a, à ce jour, été nommé 70 fois et a reçu une vingtaine de prix.

DSC00279© Pauline – BlondiBrunette

Stéphane Célérier appelle le réalisateur australien à le rejoindre. Ce dernier arrive modestement, le sourire au lèvre, fier de son film qui va être projeté dans quelques minutes. Après avoir été présentée, sans que le public en ait réellement besoin, Margot Robbie rejoint les deux hommes et la traductrice de l’évènement sur la scénette. Tout comme Graig Gillepsie et Stéphane Célérier, elle est applaudie lorsqu’elle descend les marches pour les rejoindre. Certains spectateurs sont debout pour l’actrice. C’est une véritable apparition, un rayon de soleil qui débarque. Elle arbore un immense sourire peint de rouge et une robe rose pale scintillante, accompagnée d’un « Bonsoir » décliné avec son accent provenant tout droit d’Australie. 

© Pauline – BlondiBrunette – Youtube

L’équipe repart après une petite discussion et le film démarre… Un pur chef d’œuvre brut. On y retrouve une Margot Robbie nature comme jamais. Ses performances en patinage sont bluffantes, tout comme l’excellence de son jeu. Le Critic Choice Awards qui lui a récemment été décerné est entièrement mérité.

DSC00287© Pauline – BlondiBrunette

DSC00289© Pauline – BlondiBrunette

Ecrit par Pauline, la brune.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Stephanie dit :

    Super! Qu avez vous pense du film apres coup?

    J'aime

    1. Poignant, il embarque du début à la fin et fait pas mal réfléchir sur le rôle des médias dans les histoires de scandales

      J'aime

Répondre à blondibrunette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s